argentique Bon Appétit ! californie & nevada États-Unis Sweet dreams

Yosemite, CA

yosemite-04

Hey, vous êtes encore là ? Car l’été est passé par là, et la traditionnelle langueur qui me gagne à ce moment-là aussi :) Alors, où en était-on ?

On avait pris la voiture à San Francisco, direction Bolinas. Je reprends donc le volant ici !

En quittant la côte Pacifique, morcelée et ensoleillée, direction les arbres géants (« j’ai rétréci ! »), les ours (ils dormaient encore), le Glacier Point, les Rangers (prêts à répondre à toutes vos questions, d’itinéraires de randos, de routes ouvertes ou fermées, de météo, etc), les Castors Juniors qui faisaient un jeu de piste, le fond d’écran Mac (forcément), bref, direction le parc favori des américains et des touristes : Yosemite.

On enfile ses chaussures de rando et on glisse son Opinel dans la poche, et c’est parti dans cette incroyable immensité, dont vous ne parcourerez que 1% du territoire. Au mieux.
yosemite-01yosemite-06yosemite-02

Un habitant du cru, curieux et réveillé après l’hiver et qu’il ne FAUT PAS NOURRIR hein, il se débrouille très bien sans nous :

yosemite-09yosemite-03yosemite-08

L’incroyable vue *-* On a beau l’avoir vue 1000 fois en photos, en vrai, eh bien, c’est saisissant ! Glacier Point :


yosemite-05

separateur infos-02

separateurYosemite est donc un parc gigantesque. Une fois le « péage » d’entrée passé, vous allez encore rouler un moment avant d’arriver au parking. Si vous voulez dormir dans le parc, prévoyez assez longtemps à l’avance, c’est évidemment très prisé. Nous avons opté pour la ville de Groveland, très chouette étape si vous arrivez de San Francisco et de la route 120. Une ville-rue, avec son saloon <3, le Iron Door Saloon, le plus vieux de Californie, dans lequel on a regardé un match de base ball, mangé des ribs (<3 <3 <3) et bu des bières pendant la soirée Open Mic du coin. Et juste en face, le charmant hôtel Charlotte avec son copieux petit déj-buffet avant d’attaquer le parc.

Et surtout, ne négligez pas la météo ! Consultez le site officiel du parc, regardez quelles routes sont accessibles, ça vous évitera des déconvenues et des heures de détour le moment venu ! Ce qui est valable pour tous les parcs nationaux d’ailleurs ^^

groveland-hotel-charlotte groveland-iron-door-saloon

separateur

Et avec ça…

…on boit quoi ? Une petite bière de la région, quelques idées dans cet article.

…on lit quoi ? Un classique à la beauté rude, comme Des souris et des hommes de John Steinbeck

… on écoute quoi ? pas des californiens cette fois, mais pourquoi pas des australiens qui définissent leur musique comme « psychedelic hypno-groove melodic rock music »? Le groupe Tame Impala. Ça convient bien avec une observation des étoiles, bien emmitouflé dans un plaid. Même si la meilleure des musiques pour ce type d’observation reste bien sûr celle de la nuit :)

separateur

Épisodes précédents du road trip californien :

San FranciscoBolinas

separateur

 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Anne
    02/09/2015 at 19 h 27 min

    Roo ben moi ça me dirait bien un jour d’aller randonner plusieurs jours là bas !

    • Mzelle Fraise
      Reply
      Mzelle Fraise
      03/09/2015 at 10 h 43 min

      Je suis tellement d’accord avec toi ! Il y a vraiment pas mal de randos à faire, tu peux clairement passer plusieurs jours à te balader et à en prendre plein les yeux !

  • Reply
    Sin City, NV - Vagabonderie blog voyage
    02/02/2016 at 8 h 07 min

    […] Francisco – Bolinas – Yosemite – De Yosemite à Death Valley – Death Valley – The Neon […]

  • Leave a Reply