louisiane roadtrip

Road trip Louisiane : la route des plantations

oakalley-04

En quittant la plate Nouvelle-Orléans pour longer le mighty Mississippi, ancienne « autoroute » des productions de coton et de canne à sucre des plantations, on réalise que l’eau est réellement un élément déterminant de la région : on prend la Highway 18 pour rejoindre ces grandes propriétés, dite aussi River Road, dont les pieds s’enfoncent dans les marécages et dont la végétation avoisinante est composée de cyprès d’eau déjà chargés de la fameuse mousse espagnole.

plantationroad-vintage-mapExtrait de la Norman’s Chart of the Lower Mississippi River – 1858 – créée par Marie Adrien Persac – éditée par B.M. Norman. La voir en entier ici.

J’avais en tête plusieurs images en arrivant dans cette région, dont celle de la grande maison blanche, style greek revival avec péristyle et colonnes imposantes, mais aussi Scarlett O’Hara et Rhett Butler (même si l’histoire prend place en Géorgie) et bien évidemment la guerre de Sécession et l’esclavage.

Plusieurs plantations se visitent, mais je ne vous parlerai que des deux qui me semblent complémentaires à la fois dans leur style, mais également dans la manière dont on les visite. Et personnellement, je ne souhaitais pas non plus en visiter plus, ce sont des lieux loin d’être anodins, qui restent en mémoire et sont assez bouleversants.

separateur

La plus ciné et photogénique : Oak Alley Plantation

C’est celle qui ouvre ce billet. La propriété est connue pour son allée de 28 chênes qui créent un tunnel végétal de 400 m. vers le Mississippi (qu’on ne voit néanmoins pas quand on l’arpente, le terrain est protégé par une digue). Baptisée Bon Séjour, la plantation fut surnommée Oak Alley par les capitaines de steamboats qui la croisaient du fleuve. Le bâtiment aux 28 colonnes (oui, autant que de chênes ^^) tel qu’on le voit aujourd’hui est d’époque et fut construit dans les années 1830. Restauré en 1925, il a servi de décor de films à de nombreuses reprises dont Entretien avec un vampire – ça c’est l’anecdote que vous trouverez partout, mais que je ne pouvais PAS ne pas mettre :)

Voilà pour le petit topo historique ^^ Ici, la visite est costumée, vous serez donc guidé-e-s dans la maison par des femmes en robe à crinoline, qui s’attacheront à l’histoire de la plantation et des propriétaires successifs. Lorsque je l’ai visitée, on ne parlait que très peu des esclaves, qui étaient tout de même près d’une centaine sur place, néanmoins j’ai l’impression que c’est entrain de changer, le quartier des esclaves étant apparemment mieux documenté.

oakalley-01oakalley-03 oakalley-02

infos-02

Faire de beaux rêves : 

Vous pouvez également dormir sur place, dans des cottages : http://www.oakalleyplantation.com/spend-night/overnight-cottages

S’y rendre :

3645 La Highway 18 – Great River Road – 70090 Vacherie, LA

separateur

laura plantation

La seconde que j’ai visitée, qui se situe à quelques minutes de route, c’est la Laura plantation.

Je n’ai quasiment aucune photo étant donné qu’il s’est mis à pleuvoir chats et chiens, comme la Louisiane en a le secret :) mais ce n’est pas très grave : la photo ci-dessous est assez parlante.

Cette plantation est dans un style complètement différent, elle était possédée par une famille créole. Principalement en bois et très colorée, elle est à l’opposé du classicisme de Oak Alley.

Pour mieux comprendre cette différence, il faut expliquer ce terme, Creole people, qu’on rencontre beaucoup en Louisiane et qui n’est pas évident – je trouve – à saisir. Pendant les colonisations européennes – française et espagnole – on appelait créole toute personne, produit ou animal né dans la colonie. Les esclaves n’ayant aucun droit, le terme s’applique au début seulement aux Blancs. À la vente de la colonie de Louisiane en 1803, l’administration anglo-saxonne a voulu assimiler les francophones et les deux populations de religion et de langue différentes ont commencé à s’opposer, les anciens habitants de la Louisiane s’identifiant comme créoles. Avec le temps, on a commencé à parler de créole blanc et de créoles de couleur suite au métissage.

laura plantation

La visite de cette plantation est vraiment pour moi un immanquable dans la région et il y a aussi des visites en français (car l’accent du Sud peut être costaud, ça demande un peu d’adaptation ^^), il faut appeler ou consulter le site internet pour les horaires. Si vous arrivez de la Nouvelle-Orléans, ou si vous vous y rendez, elle est un parfait complément à la balade du Monde Créole dans le Vieux Carré, où on retrouve la famille Locoul. Rien de tel qu’une histoire personnelle pour expliquer la plus grande Histoire…

infos-02

S’y rendre :

2247 Highway 18 – Great River Road – 70090 Vacherie, LA

Horaires de visite de la Laura : 

http://www.lauraplantation.com/visit_sub.asp?cID=6

Visite avec Le Monde Créole – Nouvelle-Orléans : 

http://www.mondecreole.com/visite-monde-creole-nouvelle-orleans.html

(j’ai également fait la visite du Treme avec le Monde Créole, que je recommande également vivement ! Des anecdotes et de chouettes rencontres. Mais il faudra que je fasse un top 10 de NOLA :))

Bibliothèque :

Écrites pour expliquer à ses enfants pourquoi elle avait rejeté son cadre familial créole, les Mémoires de la vieille plantation familiale et Album d’une famille Créole de Laura Locoul Gore sont un témoignage couvrant quatre générations de cette famille.

Vous le trouverez facilement en français à la Nouvelle-Orléans ou la boutique de la plantation.

separateur

Au prochain épisode, on continue notre chemin vers St. Francisville et Natchez, petite incursion dans l’état voisin, le Mississippi !

separateur

Retrouvez le premier épisode de ce road trip et les billets sur la Nouvelle-Orléans

You Might Also Like

5 Comments

  • Avatar
    Reply
    Nathalie, L'heure d'été
    03/04/2015 at 11 h 03 min

    Des témoignages d’une histoire à ne pas oublier…
    Sur le plan uniquement visuel, La Oak Alley Plantation avec ses 28 chênes et ce tunnel de verdure, c’est vraiment impressionnant. Tes photos mettent vraiment en valeur ce paysage.
    Vivement la prochaine étape de ton parcours !

    • Mzelle Fraise
      Reply
      Mzelle Fraise
      03/04/2015 at 11 h 31 min

      Oui, ce sont des témoignages importants, sur l’esclavage mais également sur la Civil War, qu’on étudie de manière assez succincte en France. Merci pour tes compliments :) et à la semaine prochaine pour la suite !

  • Avatar
    Reply
    Laura
    03/04/2015 at 19 h 18 min

    Oak Alley est en effet très impressionnante ! Et l’allée est splendide. D’un point de vue esthétique, j’ai une préférence pour Laura Plantation et son extérieur coloré !
    Enfin, visiter une des deux semble essentiel pour en apprendre plus sur cette période de l’histoire américaine.
    PS : tes photos sont superbes !
    Laura*

  • Avatar
    Reply
    Pauline
    10/08/2016 at 18 h 08 min

    Un roadtrip qui me fait rêver depuis bien des années. Il doit y avoir une ambiance si particulière!

    • Mzelle Fraise
      Reply
      Mzelle Fraise
      11/08/2016 at 9 h 39 min

      AH oui, je te confirme, l’ambiance est dingue :) bayou, vaudou, musique… tout y est fascinant !

    Leave a Reply